Mendoza – San Juan – San Jose de Jachal – Guanacol – Villa Union – Chilecito sobre la ruta 40

san-juan-villa-union-andes-10

 

Les kms s’enchainent à toute allure. Dès le premier jour de reprise nous établissons un nouveau record : 122 km en 5 heures 30. Les spécialistes comprendront ! On enfile les kms comme des perles.

L’office de tourisme de San Juan est le premier où l’image est reine. De grandes photos ornent les murs avec de beaux espaces… mais l’hôtesse d’accueil est un peu limitée dans le contenu de ses explications.

Que calor sur ces routes! Terres rouges, décors de far-west, les indiens et les cowboys de Sergio Leone ont dû chevauchés ces magnifiques espaces. Il fait tellement chaud que toutes les fins de journée, le ciel gronde. Tessa se blottit dans les bras de maman, car éclair et pluie redoublent d’intensité. Nous pédalons plus en fin de journée pour profiter de la fraicheur quand cela est possible. Comme c’est agréable ! En tendant un bidon, un 4*4 s’arrête et nous offre le litre de jus de fruit pomelo frais, un vrai régal pour l’apéro, il ne manque plus que les chips. Puis, on s’arrête à la nuit tombée à la viabilidad argentine (DDE) en plein désert, pour profiter d’un auvent pour la tente. Cool !!

Santa Rita nous accueille dans son sanctuaire, le deuxième jour, afin de nous protéger des éclairs de dame nature. A côté, des villageois préparent el lechon (petit cochon) pour un anniversaire le lendemain, ça sent trop bon, mais pas touche !!!

Le lendemain, Cédric tend à nouveau le bidon pour faire coup double : deux 4*4 stoppent en même temps dans les 2 sens : orgie d’eau avec 6 l récoltés : nous sommes parés pour la suite de la journée.

Après 99 km, Guanacol. Nous demandons à droite et à gauche un lieu de campement, on finit par nous ouvrir les portes d’une coopérative de gauchos. Superbe endroit pour notre campement avec un magnifique dessin de 3m/2m  sur le mur représentant un gaucho local. Il ressemble terriblement à un samouraï. Wahouuuuuu… trop beau ! Dans les villages de la cordillère des Andes, les chiens errants foisonnent. Lorsqu’une chienne est en chaleur, et que la meute s’approche du campement, la fatigue de la journée ne suffit malheureusement pas à nous faire sombrer dans les bras de Morphée. Grrr… sales cabots !

Contrairement aux jours précédents, une petite étape de47 kmnous amène à Villa Union. Les pluies diluviennes coupent la route et nous voilà traversant des rivières de boue ! Ambiance !! Et douche obligatoire au pueblo ! La nuit réserve également une belle surprise : un carnaval de Rio à Villa Union. 300 personnes défilent en petite tenue dans un air de samba, autour bien sûr de la Plaza de Armas. Etonnant de découvrir cette ambiance ici, en plein milieu du désert.

Après une nuit courte, le départ pour Chilecito se réalise doucement. Normal, le confort de la cabana  y est pour beaucoup. On monte au col Sordo à 2 020 m, avec le grand retour du ripio. La montagne est rouge sanglante, les cactus toujours aussi verts et le bidon toujours en l’air pour demander le précieux liquide. Les photos ne seront pas à la hauteur des paysages traversés, mais cela vaut le détour. Pour conclure cette belle journée, une nouvelle fois, nous prenons refuge derrière une église, avec comme précieuse offrande, le raisin à portée de main. Merci Jésus !

Les plus : aubergiste de San Juan, le pire endroit où nous avons dormi … nous nous sommes fait happer par la piscine pour Tessa ! A éviter absolument.

Les moins : les empanadas chaudes des voisins à villa union, un délice… pomelo fresco sur la route… les raisins frais, les brésiliennes…

L’Anecdote du moment : La tente sous un toit et un sol en dur à chaque camp, trop fort !!

5 Commentaires

  1. LiLi
    23 février 2012 - 20 h 23 min | Permalien

    C’est cool de voir Cédric faire la lessive!!! Carole, dis nous si c’est uniquement pour la photo ou si il la fait vraiment!!!
    A part ça, toujours aussi éblouie par ces magnifiques décors avec des couleurs rares!!

  2. rich
    24 février 2012 - 7 h 47 min | Permalien

    ola
    quel beau ripio pour une reprise!!! joli record pour les 122km, vous avez eu que de la descente? vous etes sur les traces de nos trois belges…si cédric commence à se mettre au taches ménagères alors carole racontes!!!!rich

  3. L'équipe de l'odyssée andine :-)
    24 février 2012 - 14 h 11 min | Permalien

    Les 122 km, c’etait du plat avec un peu de vent dans le dos… et comme on commence à être entrainer… tout va bien !

  4. familia cabrera
    26 février 2012 - 14 h 29 min | Permalien

    hermosa familia un gusto tenerlos en nuestra casa ojala tengan un hermoso recuerdo de argentina…besos TESSA te vamos a extrañar!!!! martina te manda un beso grande. chauuu buen viaje

  5. rich
    1 mars 2012 - 12 h 26 min | Permalien

    des news des photos ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

# haut de page