Sur les traces de Tessa



A la recherche des cités d’or

machu piicchu andes tessa

Et voilà enfin le pays des Incas. Viracocha et Manco Capac me guettent à chaque recoin. Les ruines des temples incas et les chemins patinés depuis des années sont nos décors de voyage, avec le grandissime Lac Titicaca. Certaines îles sont flottantes et naviguer à travers ces roseaux est très agréable!

Je suis bien contente de délaisser temporairement  ma petite citrouille au profit de bateaux, trains, bus et taxi-brousse!  Après les sorties en mer, place à la marche avec les condors, au canyon de Colca. Maman invente mille et une histoire pour me faire avancer car avec plus de 1000 m de descente, j’ai bien mal à mes petites jambes. Heureusement une maman péruvienne me porte les derniers mètres sur son dos avec le typique châle multicolore. La remontée sera plus difficile et maman me porte à son tour comme les péruviennes. Les condors nous saluent. Ils ressemblent à des aigles noirs et blancs et sont très impressionnants quand ils plannent au dessus de nos têtes.

Puis place aux visites touristiques: Cusco, le musée du chocolat, le musée des  « enfants sans papa ni maman », Machu Picchu et les chemins des incas! Waouah! J’adore cette immense citadelle. Je me faufile à travers tous les labyrinthes et me cache tellement bien que je m’y perds!!Tout le monde me cherche en criant mon nom, mais moi, en petite coquine, je reste bien cachée. De plus, les routes menant à Machu Picchu sont tellement tournantes que je vomis 8 fois mon petit-déjeuner. Un peu dur la vie de touriste en bus, tout compte fait, la carriole…

A Cuzco, nous retrouvons nos amis belges. Encore plus de glaces et de gourmandises car eux aussi, sont très gourmands!

Au Pérou, nous sommes en plein coeur de l’hiver et la température moyenne est de 23 degrés. C’est trop cool pour les glaces, mais un peu moins pour les moustiques. J’ai quelques boutons sur le visage et les jambes mais ce n’est rien comparé à maman! 118 piqûres, ça gratte beaucoup! Le soir, je l’aide  à tartiner ses jambes de jus de citron, on rigole bien mais surtout  ça soulage bien! Merci aux médecines incas. Et d’ailleurs, nous n’avons toujours pas utilisé la trousse à pharmacie. Des tisanes de feuilles de coca, des inhalations de brins de mounia, du jus de citron, des granadias, voilà nos remèdes aux petits bobos, et en plus c’est délicieux!

Depuis la Bolivie, nous dormons  régulierement à l’hôtel ou chez l’habitant. Les campings n’existent  pas et planter la tente est déconseillé. Pour 15 soles, moins de 5 euros, nous avons une chambre avec parfois une salle de bain sans eau chaude, et les WC sont toujours en option dans la nature. La protection de l’environnement n’est pas encore une priorité. Pour manger, les comedors “marmittes dans la rue” sont très accessibles: un bon poulet rôti, avec frites, riz, tomates, et une soupe de quinoa en entrée pour la modique somme de 2 euros. Les légumes sont inexistants, au grand désespoir de maman. Pourtant les rayons des mercados en sont pleins! Qu’en font-ils?

Ensuite, cap pour Lima: des routes de VTT horribles, mais des rivières et des canyons merveilleux. Je suis contente de reprendre la carriole, et quand c’est trop long, je crie “papa para por favor, quiero bajar” Et oui, maintenant je parle couramment le castellano, grâce a tous les copains rencontrés sur la route. A Lima, nous vivons chez Raquel et Yuri avec leur 3 garçons. Autant dire qu’il y a des centaines de jouets! Je vais même à la crèche familiale avec Adrian, le petit dernier de la famille! Tous les matins, je chante, je joue, je colorie, et ramène  des “tareas” à la maison. C’est genial!! J’ai fait un superbe dessin- découpage pour la fête des pères! Un dimanche, avec Adrian et Bruno, nous sommes allés à un anniversaire: des cadeaux et des bonbons à gogo avec en plus un show musical à l’américaine! On s’est bien amusé!!!

Les après-midi, c’est sieste, musée, parc, petit train etc…Le jour du reportage TV, José, le journaliste de Frecuencia Latina m’a couverte de cadeaux: glace, bonbons, peluche, ballon etc…un vrai père Noel!

Quand on va quitter Lima, je crois que je vais être très triste, mais l’aventure continue…

Traversées des rios chocolate

Après  plus de 18 jours de pause vélo, difficile de reprendre la carriole, surtout avec cette chaleur et ces longues routes interminables ! J’adore jouer avec papa au jeu du bidon : on tend le bidon d’eau en pédalant pour récupérer  à boire ! En plus j’ai toujours de petits cadeaux : soit du raisin, soit des bonbons et toujours et encore des photos !! J’en ai marre des photos !!! Alors j’ai décidé de ne plus poser sauf pour mon papa !

Comme il fait trop chaud, l’orage gronde tous les soirs ! J’ai un peu peur, mais maman est là pour me faire de gros câlins. Du coup, on cherche des endroits à l’abri pour planter la tente, et c’est rigolo de dormir dans des églises, ou des salles de fêtes gauchos !! Dans les villes, maman et papa s’arrangent toujours pour trouver des hospedajes avec piscine ou jeux ! Ils sont géniaux mes parents !!

A villa union, c’est le carnaval : chouette ! Pleins de costumes et paillettes, c’est trop beau ! Au son des batucadas, je danse, je tourne, je rigole, mais m’effondre de sommeil dans les bras de papa.

Mon autre jeu préféré, c’est la traversé des rivières ! Avec les pluies, ça déborde ! Papa et maman me laissent traverser à pied et je m’éclabousse toute ! Une fois, j’ai perdu mes crocs tellement il y avait du courant.

Enfin, on arrive à Salta, une autre grande ville comme Mendoza ! De nouveau des glaces, des parcs à toboggans et surtout le renouvellement des livres, cahiers de coloriages, feutres, jouets … car je donne mes vieux jouets et livres aux copains que je rencontre sur la route ! Ils sont contents et moi, ça me permet d’en avoir des nouveaux !

On va bientôt quitter définitivement  l’Argentine pour aller en Bolivie ! Mais avant, petit col à 4800m d’altitude pour se rendre une dernière fois au Chili à San Pedro de Atacama. On fait beaucoup de pauses, c’est cool ! Maman me demande souvent si j’ai mal à la tête ou au ventre. J’ai vite compris qu’elle était inquiète par rapport à l’altitude ! Mais comme je n’avais aucune douleurs, des fois j’en inventé pour faire encore plus de pauses !!! Et ça marche !!!

A San Pedro de Atacama, c’était génial : j’ai fait de la peinture, je suis allée au cirque etc….Ensuite, on a fait du 4*4 pour traverser le Sud Lipez  car c’est un grand désert sans habitation, sans eau  et avec beaucoup de sable ! Un peu difficile avec une petite fille en carriole ! Tant mieux pour moi !! Et ensuite, on a pris un bus car pendant le transport, une pièce importante du vélo de papa s’est perdue !

Mais il faut reprendre le vélo, et en Bolivie, les routes, c’est que du VTT !! J’en ai marre et ne veux plus faire de carriole !! Papa et maman me promettent un bon repos et l’école à Sajama.

Un deuxième repos de 10 jours s’impose à La Paz ! ouahh !! Papa et maman m’achètent un petit vélo orange et c’est partie pour l’aventure ! Les glaces, piscines, shopping sont de retour et j’adore la casa de ciclista où nous vivons car il y a pleins de gens qui s’amusent avec moi.

—–      Vive les scorpions

7 lagos

Après la pluie, la chaleur caniculaire. A Chaiten, village fantôme recouvert de cendres, les préparatifs de noël s’accélèrent ! Le soleil et la chaleur remplacent la neige mais le père-noël ne m’oublie pas et dépose mes cadeaux dans la carriole.

 Le premier grand volcan que je découvre est l’Osorno au Chili. Papa en fera l’ascension pendant que moi je passe 2 jours merveilleux en compagnie de Damian, 3 ans, enfant du refuge. Maman est libre de se relaxer devant ce somptueux panorama !  Pour la nouvelle année, les chocolats de Barriloche et les glaces artisanales s’enchainent et le réveillon à l’auberge El Pancho est super génial ! Je danse comme une fofolle jusqu’à 2 heures du matin avec des uruguayens, des israéliens, des argentins et surtout la compagnie belge que l’on retrouve justement ce soir-là ! Avec Ricardo, un amigo francés venu pédaler quelques temps avec nous, on s’amuse bien. Il dit souvent « c’est bueno » alors on le surnomme kinder bueno ! Par contre, on rigole moins par la suite car le vent pousse dans notre direction les cendres d’un volcan en activité ! On est bien content d’arriver à Pucon, grande station balnéaire du chili. Maman m’achète un maillot de bain et direction la playa. Le sable est noir et chaud mais je m’amuse énormément avec tous les enfants autour ! A Melipeuco, le camping- piscine de Pascal et Maria nous accueille comme des rois ! Nous partageons nos repas avec eux et je passe des heures dans l’eau avec Ayen, leur petite fille de 9 ans. Le soir, c’est la fête au village avec bal et barba papa. Malheureusement, comme j’ai été coquine avec papa et maman ce jour-là, pas de gourmandise pour moi ! C’était dur de voir tous ces enfants avec des jouets et bonbons, mais j’ai résisté et je n’ai pas pleuré, je crois que j’ai compris la leçon !!! Le lendemain, petite balade à cheval avec maman avant de la laisser partir au galop avec Vicente !

Pour l’anniversaire de papa, 2 invités surprise se joignent à nous ! Papa et bébé scorpion sous la tente au réveil !!Maman est en panique, papa et kinder bueno prennent des photos et moi je dévore la scène avec mes yeux innocents ! Caramba !!! !!!

Après des journées fatigantes de carriole à travers désert aride puis circulation intense, nous voilà enfin à Mendoza, une des plus grandes et belle ville d’argentine ! Sylvia, une rencontre devenue rapidement une amie et baby- sitter nous embarque pour une visite guidée en voiture ! Puis on troque la carriole et les vélos par les chaussures de rando ! Trekking familiale  al Cerro  Penitentes, 4360m, avant le solo à l’Aconcagua pour papa !

A nous Mendoza entre fille !! Shopping, aquarium national avec découverte du poisson scorpion «  décidément, il n’y en a que pour lui en ce moment ! » piscine, librairie, spectacle et théâtre para niños, petit repas et helados en terrasse, parc et lac, dibujos animados, c’est trop génial ! Pauvre maman, je crois qu’elle va devenir chèvre car j’en demande toujours plus et encore plus !!! Mais je crois qu’elle aime bien aussi notre petite complicité de fille !

Carretera Austral et anniversaire

 piscine coyhaique

Sur la route, nous rencontrons beaucoup de cyclistes de tous pays, à chaque fois une petite photo s’impose car je suis quand même la seule petite fille qui voyage en vélo avec ses parents !

Tout le monde nous connait sur la route et dans les villages, c’est trop rigolo : Odyssée célébrité !! !

A Coyhaique, comme prévu,  je souffle mes 3 bougies avec nos amis belges. Le gâteau à la frutilla est delicieux ! Il fait tellement chaud que je n’hésite pas à sauter dans la fontaine de la plazza de armas avec les autres enfants, j’adore! D’ailleurs  je verse quelques larmes quand papa vient  me chercher pour repartir vers Villa Manihuales. Mais d’autres surprises m’attendent là-bas ! A la casa de los cyclistas, Nicole, la fille du proprio joue énormément avec  moi, de même qu’elle m’emmène au spectacle pour enfants avec  ballons, déguisements et maquillage ! Inséparables, je dors même dans son lit ! C’est trop chouette ! Nous sommes  très tristes de nous séparer.

A Puyuhuapi , après une bonne journée de pluie, on arrive chez Evelyne, une petite fille de mon âge : jouets de princesse, friandises, le rêve… Le soir au resto, je danse avec Ricardo du rap chilien, on rigole bien !

parc national los glacieres

Mes aventures commencent par ma première navigation sur un petit bateau de pêche avec Pablo le capitaine patagonien. Sur le canal de beagle, dans la terre de feu, je prends la barre pour affronter le petit vent du jour qui nous permet d’aller marcher sur l’île des cormorans et de longer l’île des loups de mer.
A Torres del Payne, grand et magnifique parc national, je fais mes premières randos, sur le chemin du condor, à la recherche du Puma de Patagonie. J’aimerai bien le voir !! Pas maman !!!
A tolhuin, la fameuse panaderia de Emilio nous offre une chambre à l’arrière de la boulangerie et les viennoiseries à volonté !! Le rêve !! Je remplie bien mon petit bidon. C’est trop bon avec el dulce de leche!!


panaderia tolhuin andes

Souvent maman m’achète des livres en espagnol et des coloriages comme à l’école, je joue à la maitresse et commence à reconnaitre les lettres de mon nom !
Je rencontre beaucoup d’animaux sur le chemin, et beaucoup de couleurs dans les paysages :

Los caballos                                                                          el azul
Los zorros                                                                               el amarillo
Las aves                                                                                   el rojo
Los conejos                                                                             el rosa
Los cordeiros                                                                       el verde
Las vacas                                                                                el negro
Los guanacos                                                                        el marron
Los perros                                                                              la violeta
Las gallinas                                                                           la naranja
Los condores                                                                         el grîs
Los gatos                                                                                  el blanco
Los lobos del mar el lobo

el oso

la mariposa

Los huelmes

A vos dictionnaires, les copains…

 

Le soir, j’adore monter la tente avec papa, et me glisser dans mon duvet entre papa et maman ! Je mange souvent des pâtes et presque jamais de légumes car ici il n’y en pas ! C’est trop chouette ! Ne le dites pas à vos parents !!
En plus les argentins et les chiliens sont très gentils avec moi. Ils me prennent souvent en photo dans ma carriole et me donnent pleins de bonbons, chocolats, biscuits pour m’encourager ! Mais ce n’est pas moi qui pédale contre le vent!! Alors je partage souvent avec papa et maman. Ils ont besoin d’énergie.

 

Comme l’a évoqué Nathalie sur le blog, nous recherchons un peu les cités d’or et grâce au dessin animé que nous visionnons de temps en temps sous la tente, je me suis prise au jeu et j’adore !

Esteban, Zia et Tao, enfants du soleil  un peu comme moi! En voilà les paroles :

Enfants  du soleil, tu parcours la terre, le ciel

Cherche ton chemin, c’est ta vie, c’est ton destin

Et le jour, la nuit, avec tes meilleurs amis

A bord du grand condor, tu recherches les cités d’or !

Ah ahahaha, Esteban, Zia,Tao, les cités d’or (bis)

Enfants du soleil, ton destin est sans pareil

L’aventure t’appelle, trouve là et cours vers elle !!!

 

Le 5 décembre, c’était mon anniversaire !  Merci à tous ceux qui y ont pensé ! J’ai eu plein de cadeaux, mais mon gâteau à la frutilla avec les bougies sera pour plus tard car nous avons dormis dans un refuge sur la carretera austral.

 

 

 

 

3 Commentaires

  1. Tata LiLi
    18 avril 2012 - 20 h 37 min | Permalien

    Félicitations ma princesse! Je suis tellement fière de toi et de ton courage!!! j’ai hate que tu reviennes pour faire des soirées pyjamas entre filles!!! et les garçons… en punition!!! mais d’ici là profite bien de ton merveilleux voyage!!! Je t’aime très fort!
    Ta tata Lili.

  2. Ecole d'Aiguilles
    2 juillet 2012 - 9 h 55 min | Permalien

    Salut Tessa,
    ici c’est bientôt les grandes vacances, on range, on joue, on profite des derniers moments tous ensemble.
    On trouve que tu as beaucoup grandi, on aime beaucoup venir regarder tes photos et lire tes aventures. Ca a l’air trop bien!
    Bonne continuation, profitez bien de la suite du voyage!
    L’école d’Aiguilles

  3. LiLi and co
    12 juillet 2012 - 9 h 51 min | Permalien

    Bonjour ma princesse! Ta nouvelle école Alphonse Daudet t’attend avec impatience pour la rentrée scolaire le 4 septembre prochain! Tu auras pleins de belles histoires à leur raconter sur ton merveilleux voyage avec papa et maman et tu leur apprendras aussi des mots en espagnol! Papy et mamie t’offriront ton premier vrai cartable. Bisous d’amour et à très bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *