Cuenca – Riobamba – Banos : la belle montagne



carriole chariot cassee

Et nous revoilà sur le départ avec Olaf, Tom et Pif. La troupe se reforme avec plaisir pour des moments forcément bien sympathiques ! Une bonne petite descente de 15 km avant la douloureuse : 1 350m de dénivelé positif. Les montagnes russes s’intercalent avec des pauses régulières pour soulager nos estomacs, pourtant à la diète ! Pas facile…

 En fin de journée, nous trouvons rapidement un agréable petit hôtel où l’activité du jour est un cours de pâtisserie ! Des dizaines de gâteaux sous nos yeux, sans pouvoir y gouter, trop dur pour nos papilles et les 6 gourmands que nous sommes ! Nous nous rattrapons à la panaderia du coin, après notre habituel « pollo- frites ». Le lendemain était censé commencer par une vertigineuse descente mais  Dame nature à modifier le tracé rien que pour nous : des montées, encore des montées, toujours des montées !! Après un excellent pique-nique et une petite sieste, nous entamons une superbe descente (enfin !!!). Et paf, la roue de la carriole rend l’âme ! Impossible de réparer, impossible de rouler ! Nous voilà au bord d’une route peu fréquenté à faire du stop sans trop d’espoir. A ce moment-là, pleins d’idées noires défilent dans nos têtes : pourrons nous encore rouler avec la carriole ? Finalement, un énorme camion nous embarque pour Riobamba. Nous guettons nos amis Belges pour les avertir de nos mésaventures et filons un peu trop rapidement à notre gout, vers la grande ville de Riobamba. Nos chauffeurs du jour nous déposent à l’entrée de la ville et nous cherchons désespérément un garage pour faire réparer la carriole. Au bout de quelques heures et un mécano-soudeur extra, nous voilà repartis pour le centre à la recherche d’un hébergement ! Il semblerait que la roue tienne malgré l’ampleur de la casse. Nous attendons Pif, Olaf et Tom pour la dernière ascension ensemble : le Chimborazo (voir article sur leur site). Les filles doivent accompagner les garçons jusqu’au premier camp de base à 4 800m mais le petit ventre de Tessa en a décidé  autrement. Diarrhées et fièvre obligent maman à ouvrir pour la première fois la trousse à pharmacie. Journée dessins animés, coloriage et sitting aux toilettes mais toujours avec le sourire ! Nous avons la chance d’avoir une petite fille extra !

Ensuite, nous enchainons une traversée au pied du volcan Tunga. Mélange lunaire et végétation luxuriante, les paysages ne ressemblent à aucun autre. Mais, au bout de 20 km, la roue de la carriole casse à nouveau dans un virage. Heureusement, pas de voiture à ce moment précis. La soudure n’a pas tenu. Comment va-t-on faire pour la suite du voyage ? C’est la deuxième grosse avarie sur notre équipement vélo, les deux sur la carriole. Cédric accompagne les belges sur cette superbe route tourmentée par l’activité du volcan encore très actif. La fumée pointe son nez au milieu des nuages. Au milieu de journée, les cyclistes rejoignent Tessa et Carole, déjà arrivées à Banos. Va-t-on pouvoir réparer la carriole ?  Quelle suite donner à notre voyage si aucune solution n’est trouvée ?

Les plus : des fraises, des glaces et des pizzas excellentes

Les moins : maladie de Tessa, la carriole

Anecdote du moment :

La carriole étant fragilisé, il faut réduire considérablement son poids, dur dur pour maman de faire le tri…

Tessa «  j’aime quand tu me racontes l’histoire de quand tu m’as construite ! » Ah bon, et c’est quoi cette histoire ?

11 Commentaires

  1. sylvie
    28 juillet 2012 - 15 h 52 min | Permalien

    J’espère vraiment que vous allez trouver une solution pour la carriole.Ce serait trop dommage. Allez on y croit

    Gros bisous

  2. LiLi and co
    30 juillet 2012 - 19 h 35 min | Permalien

    Gros bisous à notre princesse Tessa qui est très courageuse même un peu malade!!! On est fiers de toi! Bisous d’amour.

  3. Adeline
    31 juillet 2012 - 19 h 16 min | Permalien

    Toujours aussi passionnntes vos petites aventures, même si celle-ci était moins drôle. Bon courage à vous 3. En espérant avoir de bonnes nouvelles prochainement. Gros bisous à Tessa de la part de Mélanie

  4. I Palmacci
    1 août 2012 - 20 h 03 min | Permalien

    Un gros bisous !
    Je suis sure que vous allez trouver une solution !!!!
    A bientot
    Ny

  5. L equipe de l odyssee andine
    1 août 2012 - 20 h 12 min | Permalien

    Nous avons trouve la solution. Ouf !!!!!!

  6. Yuri
    1 août 2012 - 21 h 47 min | Permalien

    energías positivas!!!

  7. christelle et raf
    2 août 2012 - 6 h 10 min | Permalien

    Coucou
    On espère que vos soucis ménaniques ont été solutionnés.
    On a bien pensé à vous hier soir en regardant « les convois de l’extrème dans les Andes ». Quelques paysages semblaient familiers après avoir vu vos photos!!!
    Gros bisous et à bientot.
    PS: pour votre retour vous irez à aiguilles?

  8. sylvie
    2 août 2012 - 8 h 26 min | Permalien

    Coucou à vous 3,
    on part en vacances demain au Portugal et je ne pense pas qu’on pourra consulter votre site avant notre retour et en fait vous serez déjà rentrés.C’est pour ça que je tenais à vous souhaiter une excellente fin d’aventure.
    On vous embrasse
    A très bientôt en Seine et Marne

  9. laeti
    2 août 2012 - 10 h 28 min | Permalien

    Bon bin ça y’est après une petite absence sur le blog j’ai rattrapé mon retard et passé un bon moment depuis mon canapé à lire et matter ttes vos photos… j’adore la couleur de la carriole de Tessa!! celle de loulou fait flambant neuve à coté!!!ahahah mais ça n’est que partie remise!!! un tps pour tout…
    bon finish et a vite alors!

  10. Champion'de Paris :)
    3 août 2012 - 6 h 23 min | Permalien

    Ah oui oui mais alors c’est tu quoi donc cette histoire de la construction de Tessa ???? Comment ca quelle histoire ??? Moi aussi je veux savoir oui oui !!!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

# haut de page