Canyon Colca et les condors des Andes

colca-condors-11

La région d’Arequipa, montagneuse et côtière recèle bien des surprises. Depuis le lac Titicaca, nous traversons la cordillère des Andes avec une succession de cols de montagne, culminants à 4400 m, avec des températures avoisinant les 0°C. Nos mollets sont mis à rudes épreuves, mais une fois encore, les péruviens nous réservent bien des surprises. Alors que nous prenions notre diner dans un restaurant, nous apprenons à la fin du repas qu’un couple nous avait offert le repas, le petit déjeuner et la nuit d’hôtel. Nous avions échangé en tout est pour tout « buenas noche ». Que dire…

Le canyon de Colca dans la cordillère des Andes, proche de Chivay, est le deuxième plus profond du monde, devant le grand canyon des Etats-Unis. Nous décidons de partir randonner pendant 3 jours au départ de Capanaconde avec notre fidèle compagnie belge. Ce trek est somptueux. Il a également la particularité suivante : au départ, nous voyons quasiment la totalité du sentier à emprunter pendant 3 jours. C’est bien la première fois que cela nous arrive.

Tessa se montra exemplaire dans cette randonnée, pourtant difficile. Une première descente de 1200 m nous plonge dans l’ambiance de ce canyon. Nous sommes accueillis dans un havre de paix, dont l’hôte ne manque pas de sens de l’humour. Et quelle vue sur le canyon… Le deuxième jour, nos belges partent à l’aventure pour une chevauchée fantastique. Nous décidons de nous rendre tranquillement à la prochaine étape pour l’Oasis. Changement d’ambiance : palmier, piscine, bars…

Le troisième et dernier jour, nous devons remonter les 1200 m du premier jour. La montée risque d’être dure, mais en 3 heures, l’affaire est pliée. Des mulas nous dépassent avec des jeunes de 25 ans. Ils baissent les yeux à la vue de tessa marchant sur le sentier, n’adressant même pas un petit bonjour.

Le Canyon de Colca est également réputé pour son avifaune : un paradis pour les oiseaux. Lorsqu’un condor vol au-dessus de votre tête, c’est tout simplement magique. La première fois fut à la descente d’un col en Argentine, moment éphémère mais si intense. Là, tous les jours, les condors voltigent au niveau du « Cruz del Condor ». Cela nous laisse le temps de les observer, de les admirer. C’est vraiment beau.

Après de ce petit détour dans la cordillère des Andes, direction Cuzco…

Les plus : repas offert par cette famille d’Arequipa, les condors au-dessus de nos têtes

Les moins : le froid est de retour, la doudoune est de rigueur

Anecdote : un boleto turistico est obligatoire pour emprunter le canyon de Colca : 70 soles soit 20 euros. Le double de l’année dernière. Seulement pour voir la nature, car aucun aménagement n’est réalisé. Heureusement, nous voyant en vélo, un chauffeur de bus touristique nous en a offert 2. Gracias !

 

3 Commentaires