100 % fille

A la demande générale, petit article 100% fille pour vous faire part de nos bobos !

Novembre a été un peu solitaire et difficile face au vent et aux grandes étendues de la pampa de la Tierra del fuego. Les seules et uniques larmes ont été versées avant Porvenir, quand la carte indique 80 km de ripio avec un vent de face à 90km /h ! « Mets-toi derrière moi, ça ira mieux ! Mais bien sûr !!!! » « De toute façon, on n’a pas le choix ! » Mais bien sûr !!! Mon choix s’impose vite. Je me mets devant l’unique pick up  de la route et c’est lui qui n’a pas le choix ! Autostop jusqu’à Porvenir…

Cédric est bien content d’être à l’abri, mais ça ne l’empêche pas de dire : regarde toutes les belles photos que l’on manque ! On ne change pas un champion !!!!

Par rapport aux cuisses, peu d’échauffement ! Dès la sortie d’Ushuaia  le col de Garibaldi nous mets direct dans le bain, ce qu’il y a de bien c’est que nous avançons à la même vitesse au regard du poids de la carriole et de sa princesse ! Chut ! Il ne faut pas le dire à papa !!! Moi qui n’ai jamais réussi à me mettre en danseuse sur l’Izoard ou l’Agnel maintenant c’est de la rigolade même avec mon chargement. Les quelques chutes  sont  dues au vent, mais les sacoches amortissent la chute et donc pas de gros bobos !

Par rapport à la nourriture, on ne manque vraiment pas de faim. Tessa préfère les pommes aux chocolats et  biscuits et nous on dévore de tout, même s’il manque souvent de saveur ! On mange beaucoup de parrilla : énorme morceaux  de viande d’agneau ou bœuf grillé  avec  3 frites mais par contre les desserts, bof voir beurk ! (souvent des fruits en boites même le soir de noël) Quand on part sur plusieurs jours, les boites de sardines et de thon s’accumulent dans nos sacoches pour le midi et pasta party ou polenta pour le soir. La cuisine me manque un peu, mais pas la vaisselle et le ménage !

En tant que bonne française,  le bon fromage fait défaut. Le gouda à toutes les sauces, ras le bol !

En décembre, sur la carretera austral, c’était super ! Pleins de rencontres formidables notamment nos 3 petits belges, et pleins de potes pour Tessa ! Elle dévore les mots en espagnol et du coup les adieux avec les copains sont difficiles ! Les 1 247 km de la carretera austral ont été un vrai plaisir malgré la pluie, le vent, les taons, la chaleur torride et les gros cailloux. L’ambiance et les paysages sont vraiment exceptionnels, quand je pense à vous tous, je me dis que je suis vraiment privilégiée d’être là !

La trousse à pharmacie est toujours aussi lourde, il n’y manque qu’un doliprane dû à une migraine sur le bateau del lago Desierto après la journée de détente sur le tarmac du port en plein cagnard ! Tessa a eu un caca mou après avoir dévorée un cerisier, sinon c’est la pleine  forme. Elle continue à faire son show en public, une vraie comédienne !! C’est excellent…

Le dernier jour de la fin de l’année, les larmes ont coulées à flots ! Les 27 km de ripio  entre les bateaux qui nous emmènent à Barriloche,  avec les taons sous un soleil de plomb ont eu raison de moi ! Les taons de Patagonie sont aussi gros que des bourdons et j’en avais une trentaine autour de moi ! Ils m’ont dévoré ! Une nuit blanche à grattouiller les boutons !  Une trentaine de piqûres! L’horreur !! Vivement les chocolats de Barilloche, rien de mieux pour remonter le moral et préparer le réveillon !

Les filles vous souhaitent à tous une superbe et heureuse année 2012 du fin fond de l’Argentine !

Nous vous promettons un petit bilan 100% filles réguliérement

Que le vaya bien

 

12 Commentaires